Un de mes grands projets généalogique pour 2018, c'est de compiler toutes mes recherches depuis 25 ans en un livre....enfin....plusieurs livres parce que un seul n'y suffirait pas ! Ce projet a germé en 2017 déjà

Pourquoi écrire ?

J'ai envie de dire que  faire de la généalogie rien que pour soi, ça n'a pas de sens ! Si le résultat des recherches doit rester caché au fond d'un ordinateur ou d'un carton autant que sur des rayonnages d'un dépôt d'archives, quel intérêt ? 25 ans que je cherche, 25 ans que je parle de généalogie à ma famille, mais sans présentation d'un écrit à leur montrer, cela reste abstrait pour eux (et même pour moi je dois dire). Ecrire pour partager donc...

Mais écrire aussi pour sauvegarder ses recherches et les rendre lisibles et compréhensibles pour soi et pour la famille, pour transmettre....

Comment s'y prendre ?

J'ai planché plusieurs semaines sur la question, j'ai tatonné, comment transmettre et mettre à l'écrit la somme folle de renseignements accumulés depuis toutes ces années, comment démarrer et par quoi ?

Il m'a paru évident que je ne pourrais pas tout faire tenir en un seul livre (ou alors, ce serait sacrément abrégé), J'ai donc décidé de scinder en 4 livres (au moins !) : un livre pour chaque branche de mes grands-parents.. Logique aussi puisque le côté maternel n'intéresse pas la famille côté paternel et vice versa. 

Quel plan définir ?

Pour ma part, comme il m'arrive d'être organisée (hum), j'ai préféré suivre un ordre chronologique en partant d'individus (grands-parents ou arrière grands-parents) connus de tous puis en remontant les générations au fil du livre. Cela m'a semblé plus simple pour que tout le monde s'y retrouve.

Quoi écrire et sur qui ?

Aurais-je assez de matière pour écrire sur TOUS mes ancêtres ? Certainement pas ! Entre les "invisibles" (ceux qui n'ont pas fait parler d'eux : qui sont nés, ont vécus et sont morts sans laisser d'autres documents derrière eux que des actes de NMD) et les ancêtres nés au 17ème ou 18ème siècle pour lesquels on a souvent peu d'informations, certes l'ouvrage ne sera pas exhaustif et ne se veut d'ailleurs pas exhaustif ! Mon but est donc d'écrire sur tous ceux qui se sont démarqués par leur milieu social, par leur profession, par leur histoire de vie etc Mais je veux aussi parler de leurs villages, de leurs coutumes, de leur époque

En commencant à écrire, je me suis aperçue que finalement, j'ai passé 25 ans à chercher des actes, mais que je n'ai pas vraiment fait de travail pour leur donner vie en essayant de comprendre comment mes ancêtres avaient vécu dans leur époque. C'est donc un peu comme si je redécouvrais mon arbre et c'est un vrai bonheur de voir que j'ai encore tant à découvrir sur eux !

Evidemment, quand on démarre un travail d'écriture, on se rend souvent compte que des travaux d'approfondissement sont nécessaires, que l'on a pas assez creusé tel ou tel aspect et on se lance dans des recherches supplémentaires. Le tout est de tenir sa direction et de ne pas se laisser envahir par ces recherches supplémentaires. Approfondir oui, mais pas trop profond quand même ! Sinon on risque de ne jamais écrire ! Il faudra accepter  de ne pas TOUT savoir sur un ancêtre ou que les recherches n'aboutissent pas momentanément.  Ce n'est pas grave car on pourra toujours éditer un fascicule complémentaire si besoin par après.

Mon projet est ambitieux d'autant plus que je me suis fixée une date d'édition à fin août 2018 (mais il faut se fixer une date, sinon, on avance pas !). On peut très bien avoir un projet moins "titanesque" et se fixer de n'écrire que sur un ancêtre (par exemple un poilu de la guerre de 14) pour une première fois.

Mes outils de travail ?

- Mon ordinateur, j'écris sous Word avec pour le moment un minimum de mise en page (à fignoler en fin d'écriture)

- mon logiciel de généalogie et tous mes documents papiers accumulés

- gallica et tout ce que je peux trouver sur le net pour approndir certains aspects de l'histoire de mes ancêtres

- les photos de famille : indispensables pour illustrer le livre d'autant que c'est une manière de les transmettre à la famille pour que chacun les ai et qu'elles soient classées et annotées, identifiées

Mon projet d'ici fin août 2018 ?

Ecrire sur la famille de mon grand-père maternel issue d'un seul et même village d'Outre Forêt en Alsace. J'ai choisi de commencer par cette branche car il me semblait que c'était la branche la plus difficile car celle pour laquelle j'aurai le moins à raconter : essentiellement des agriculteurs vivant en quasi autarcie dans leur village pendant 3 siècles. Finalement, je me suis trompée ! En commencant l'écriture, je me suis rendue compte que j'avais des choses à raconter et que ces ancêtres n'étaient pas si invisibles que ça ! 

En tous cas, j'espère que je vous aurai donné envie de vous essayer à cet exercice, pour ma part, j'y prends énormément de plaisir ! Le démarrage est un peu chaotique, mais une fois lancée, je vous garanti que la plume couvre très vite la page blanche.

J'essayerai de tenir un "journal de bord" de mes avancées !